Café de Faune

Vocifératron

Générateur d'imprécations. Une utilisation journalière excessive peut entraîner des troubles schizo-affectifs sans gravité.

Mon conspirateur viril coasse et soudain, le soldat reflue approximativement mon affliction lorsque vous liquéfiez ma croûte!!! Crâne ! Crâne ! Crâne ! éCoutez les métastases ! JE M'ÉPUISE DERECHEF, l'émotion mange le foutre puisque mon chien mâche l'outil considérable!!! Fécondez lourdement mes punitions momifiées ! Mes névroses médicales abhorrent le mot! Le corps touffu prie sans arrêt en attendant ma vérité et… torturez mes yeux ! UFUNKAN ! Mes loups savourent avec vigueur les choses médicales comme je châtie le Dieu !

éMotion ! éMotion ! L'abîme existe tandis que mes cicatrices mendient perpétuellement. Ma nation observe dans mon destin gonflé! Vous libérez l'esprit glacial… Veflueacup ! Chibre éternel ! Plegupleog ! Aveugles mort-nés ! Je coule en attendant mon père… ma blessure dévore mes mots merdeux!! Planète géante ! Planète géante ! Enviez le jugement injustifiable !

Mon pipi se putréfie comme le mot intérieur! Mécanismes voraces ! La merde observe ma nécrose puisque les sexes idolâtrent les métastases, les embryons coriaces grattent l'artère… FESSEZ LES TUMEURS ! L'illusion engourdie prie. IRKSHUBCEAU ! ASOKZI ! Mon cerveau vaniteux chie la psychose autant que les policiers dévorent mes punitions, les médicaments existent et soudain, les boyaux vaniteux partagent salement les limitations… PRISON !