Café de Faune

Vocifératron

Générateur d'imprécations. Une utilisation journalière excessive peut entraîner des troubles schizo-affectifs sans gravité.

Rhaaaa !! Silence ! La la la ! Dieux ! Papa !! Shubthorwauh ! Je regurgite ma nécrose rouge car vous dépravez mon anus impuissant!!! Priez mon médicament moisi ! La chair supplie. Mon cul vermeil rumine en attendant le cerveau. Douleurs fiévreuses ! Lèvres ! Ma prison liquide infecte le poème tandis que le corps lèche mes rires!!! Grrrr !! Ravagez mon crâne touffu !

Maman ! Beurk !! La crasse infecte la chaîne comme le chien pompe mes poils et soudain, je lèche le foutre pulsatil. Les fèces mémorisent l'outil vermoulu autant que mon horizon ravage la vérité scarifiée! Hop ! Seigneur ! Grrrr !! Les obsessions grattent autant que la voix macère. Gourgandines ! éCoutez mon verdict gourmand ! Ma cicatrice baise mes jugements inertes!!! Labourez les yeux infantiles ! Nation ! Je juge la douleur !

La la la ! La la la ! Hé hé ! Ra-ta-ta-ta !! Dieu, celui-qui-couine ! Abhorrez la folie ! Abhorrez la folie ! Mémorisez tendrement mes tourments ! Scrotum, apprends-moi à exister ! Mes émotions ricanent. Dénouez les odeurs ! Le gardien s'acharne et soudain, sensations, baronnes de l'horizon livide ! L'océan médical m'épuise comme le cul. Les femmes dévorent avec vigueur contre les lèvres bouillonnantes!! Vous suintez lourdement autant que l'illusion pisse !