Café de Faune

Vocifératron

Générateur d'imprécations. Une utilisation journalière excessive peut entraîner des troubles schizo-affectifs sans gravité.

Ma puanteur constipée infecte mes avalanches lorsque vous sabotez mon être gigantesque. FESSEZ MES ÉMOTIONS ! Mon soldat empeste sans arrêt. Armées hilares ! Thaojophoian ! Thaojophoian ! Thaojophoian ! Les loups difformes m'accablent depuis que les vérités intérieures chuchotent derechef et… la plaie merdeuse coule… mes ovipositeurs déments désirent perpétuellement les psychoses robustes et soudain, empestez les crapauds ! Empestez les crapauds ! Vous vous putréfiez! Vous vous putréfiez! SILENCE !! Hé hé ! Vie ! Rhaaaa !!

Savourez mon cri ! Je rumine comme ma lune! Shafluuh ! Je prie et soudain, écoutez mes latrines pulsatiles ! Mon hésitation reflue ma frustration quand mes latrines partagent la mâchoire. Le crapaud lubrique hurle derechef aux environs de ma psychose et… limbes ! Priez mes illusions cosmiques ! Vous dévorez… abhorrez mon vaincu ! Gruik ! Ra-ta-ta-ta ! Rhaaaa !!

Consommez mes muscles inouïs ! La faim supplie perpétuellement le péché affamé puisque la haine observe les ovipositeurs engorgés!!! La frontière lubrique pompe mon poème lorsque ma graisse gratte les abîmes bouillonnants!! Les déchets gigantesques écoutent et… je lèche mon pouvoir!! Silence, maître du furoncle ! Lèchez les abandons ! Mes pensées s'écroulent. Abîme, celui de la naissance des menstrues ! Mon abattoir couine… Kriozisliphoi, celui-qui-couine ! Le silence reflue le pouvoir !